ATB Automation logo

Servomoteurs de Chine, bon achat à prix bas

Date: 20 octobre 2016

Welcome at Estun Nanjing Railway Station Nanjing by Night Dinner with Estun servo systems Estun headquarter Estun electonic factory inside Estun Robots Estun programme

Si tu viens de dépasser l'age de la quarantaine, t'as grandi avec l'idée que tous ce qui vient de Chine est bon marché, souvent copié et surtout bas de gamme. Je pensais la même chose. Mais nous savons depuis longtemps : le monde change, et surtout en Chine. Il faut le voir pour le croire, alors Olaf van de Ven et moi avons pris l'avion en septembre pour la première fois vers la Chine, pour avoir une meilleure perception de la culture et de la mentalité des Chinois. Et surtout pour voir derrière les rideaux de notre premier associé de Chine, fabriquant de servomoteurs et de régulateurs: la société Estun de Nanjing. En effet, c’est moins cher, ou plus précisément un prix très intéressant pour notre marché Européen. Mais aussi important, c'est impressionnant et qualitativement très bien. Ces chinois ne copient plus depuis longtemps.

Ambitions et détermination

Nous le connaissons tous, ces mails dans ta boîte de réception quand on se réveille. "Dear Friend, ..." et de nouveau quelqu’un de Chine qui pense de savoir vendre quelque chose de cette façon. Tu te demande si ça marche. Jusqu’à il y a 3 ans, j’avais reçu un joli mail de Jenny Cao, ingénieur commercial d’Estun business center overseas. Elle décrivait des solutions EtherCat avec des protocoles CiA402 pour lesquels de nombreux fournisseurs européens à cette époque n’étaient pas encore prêts. Après une première rencontre sur la foire SPS/IPC/Drives à Nürnberg, il est devenu clair qu’Estun n’est pas seulement un club. Le stand, présentation et les gens rayonnent le professionnalisme pur et l’ambition. La combinaison de cette ambition et surtout la détermination, avec la volonté de travailler ensemble dans le bon sens, m’ont convaincu. Et soyons honnête, après avoir vu les prix, j’étais également convaincu qu’il était logique de voir ensemble plus loin. Ce qui a résulté dans les premièrs testes interne en 2014. Ces testes étaient convaincant en comme ça nous avons fait les premières livraisons chez quelques clients en 2015. Naturellement tu pose des questions spécifiques et tu apprends qu’un Chinois traite différemment une situation spécifique. Mais en réalité tout que du positif. Très pratique, hands-on et surtout déterminé.

Scepticisme du marché? La réponse se trouve en Chine elle-même

Comme prévu chaque client ou client potentiel ne réponds pas positivement sur un fournisseur de Chine. Mais ne réagissions-nous pas de la même façon sur une voiture des années ’80 et plus tard sur un fournisseur servo du Japon? Entretemps nous savons mieux. Comment le prix peut-il être si bas? Ca doit aller à la rencontre de la qualité? Tous des idées logiques. La réponse se trouve en Chine même. Alors nous avons pris l’avion vers Shanghai en combinaison avec une grande foire en matière des composants technique d’entraînement à Shanghai. Sur une foire comme ça on remarque très vite la différence entre les sociétés qui veulent vendre n’importe quoi et des sociétés souvent notés à la bourse avec une approche et aspect très professionnel.

De Shanghai nous avons pris le train express vers Nanjing où se situe Estun.

Nanjing, l’ancien capital de l’empire Chinois

Péking, Shanghai, Hong Kong. Tu connais les noms, les images et surtout où il y a la foule. Tu remarques ceci très vite à Shanghai. Quand tu arrives à Nanjing tu vois tout à fait autre chose. Comparé avec d'autres villes Nanjing est "petit". Mais quoi est petit avec 4 millions d’habitants? Face à cela, une ville comme Rome ou Madrid est modeste. Et parce que Nanjing a été jusqu'à la fondation de la République populaire de Chine la capitale de nombreux empires, la ville est un musée en plein air avec toutes sortes de palais, temples et l’impressionnant ancien mur de ville. Heureusement nous avons eu un jour pendant le weekend pour découvrir ceci.

 Nanjing

Particularité des gens dans la rue est la foule, sillonnent à travers les uns et les autres, où tout le monde est incroyablement tolérant et sympa. Malgré la foule personne ne dérange personne, il reside pour nous aussi un sentiment de sécurité. Tout le monde éclate d’énergie, tout le monde veut aller de l’avant pour atteindre ses ambitions personnelles dans le nouveau climat de la Chine. Cette ambition se sent aussi dans l’ancienne ville Nanjing, qui n’est pas seulement vieille. Prends le métro et tu arrives en un rien de temps de l’ancien mur de ville jusqu’aux bâtiments énormes, grands et modernes. Littéralement le point le plus haut est la tour de Zifeng qui fait 450 mètres et qui est ouverte depuis 2010. Aucun gratte-ciel à New York qui atteint ça. Il n’y a pas de plus grand contraste entre ancien et nouveau.

Nanjing Railway Station

Regardons derrière les rideaux chez Estun Automation

Tu retrouves la même ambition de la rue chez Estun. Des gens motivés, sympas et surtout experts. D’un côté ils nous ressemblent un peu. Entreprenant et déterminé avec de temps en temps un geste d’humour. Tu remarques très vite aussi chez Estun que la relation entre collaborateurs et leur manageurs, comme en Hollande, est différent que dans les pays comme le Japon ou même l’Allemagne. On dit comme ce l’est et tu avanceras plus vite ainsi.

Nous avons su regarder 2 jours derrières les rideaux avec Jenny Cao et Joe Jiang (Sales Manager Overseas Business). Rideaux? Nomme-le une location impressionnante et professionnele des bureaux et de l’usine au bord de Nanjing.

                   

Estun fondé en 1993, a grandi jusqu’à une société de 800 collaborateurs et un chiffre d’affaire de 700 millions d’Euro. Caractéristique pour l’innovation; 250 des collaborateurs sont ingénieurs. Initialement Estun a commencé en tant que fournisseur et intégrateur de systèmes pour les machines de travail de tôle comme les machines à cintrer et poinçonner. Déjà un marché florissant en Chine à ce moment là. Par exemple, ils représentent dès le début la société Delem des Pays-Bas, spécialiste de contrôleurs CNC.

Ils ont commencé à développer leur propre ligne de servomoteurs et servo-contrôleurs en 1998, initialement pour les machines de travail de tôle. Entretemps cette ligne est devenu une large gamme avec une plage de puissance de 50 Watt à 33kW. Les lecteurs sont réalisés avec des commandes I/O et CANopen ou avec EtherCAT avec tous les control-based et drive-based protocoles selon CiA402.
C’était impressionnant et surtout convaincant pour voir les endroits de productions et d’assemblages. Tout est bien organisé, propre et décent. Des collaborateurs de production qui ont visiblement du plaisir au travail et qui sont très disciplinés et effectifs. Entretemps j’ai déjà vu de nombreuses usines de l’intérieur. Les méthodes de travail et qualité d’Estun n’ont pas le dessous ici. Encore plus fort, le taux de production ou sortie est fascinant. En plus des bas salaires, dont nous parlons tous en Europe, les économies de coûts se trouvent surtout dans la grande sortie.

Estun dans Nanjing

100.000 servomoteurs par an

Ils ont grandi entre-temps à une capacité de production de 100.000 servomoteurs par an. Un nombre où on sait se mesurer avec pleins de marques occidentales rénommées. Le plus grand marché est naturellement la Chine mais ils se sont aussi fortement développé en Corée, Inde et Turquie. Depuis 5 ans Estun se concentre aussi avec succès sur le marché Américain et Européen. Pour l’Europe, on a un point de service en Pologne. Applications comme simulateurs, équipement médical, laboratoires, machines de textiles, gantry et systèmes pick-and-place sont les marchés où Estun s’applique. Raison principale: compact, prix et tout simplement des bons variateurs. Applications et raisons dont nous sommes convaincu qu’ils sont aussi intéressant pour les clients du Bénélux.

Robots à bras articulés avec CE

On pensait d’avoir vu beaucoup jusqu’à ce que nous étions conduits quelques rues plus loin. Là, nous avons fait connaissance avec le département robotique d’Estun. Une division fondée en 2010 qui continue à grandir. Une nouvelle location est déjà en construction. Ici, plus de 1000 robots sont construit par an, essentiellement les robots à bras articulés et robots Scara. Actuellement déployé en Asie, mais avec la demande croissante en Europe, en particulier dans le secteur automobile, les premiers robots à bras articulés sont déjà CE certifié. Le cœur des robots sont les contrôleurs de mouvement KEBA communicant par EtherCAT avec les drives servo d’Estun. Point fort est surtout que les robots à bras articulés peuvent être livré avec équipement et torche de soudage comme solution complète. Ici aussi les prix sont intéressant. Ca dit beaucoup sur l’ambition et la force de l’entreprise d’Estun Automation.

Avenir et positionnement sur le marché

La question est bien évidemment de savoir quel intérêt présentent les entraînements servo Estun sur le marché du Benelux et quelle est leur place au sein du programme de fourniture d’ATB Automation. La fiabilité est une qualité essentielle de tout produit industriel. Or, si notre visite chez Estun nous a bien appris une chose, c’est que nous pouvons leur faire confiance sur ce point. Bien entendu, nous n’en attendions pas moins au regard des projets en cours depuis 2015. Pratiquer des prix attractifs ouvre bien des portes, surtout dans les secteurs où les coûts sont soumis à de fortes pressions. Dans la plupart des marchés où CANopen est standard – laboratoires, plates-formes de simulation, équipements horticoles et médicaux –, Estun propose de bonnes alternatives, par exemple avec son ETS servorégulateur 3 axes.

De plus, dans les lignes de production avec des plates-formes de commande comme Codesys ou TwinCAT, l’implémentation des Pronet-EtherCAT servorégulateurs avec les protocoles standard CiA402 ne pose aucun problème. Dans le cadre du programme d’ATB Automation, ces servorégulateurs offrent donc une solution intéressante lorsqu’ils sont combinés avec un contrôleur de mouvement Trio MC4N-ECAT et des unités linéaires HSB. L’intérêt technique est donc certain et s’accompagne de multiples avantages parmi lesquels un câblage minimal, une conception compacte et des possibilités telles que l’interpolation avec les systèmes XYZ, et ce, à un tarif très concurrentiel.

Qu’en est-il de l’assistance ? C’est tout à fait dans les cordes de nos ingénieurs logiciel, qui maîtrisent déjà l’aspect technique des servomoteurs et des contrôleurs de mouvement. Il va sans dire que, surtout au début, nous aurons de nombreuses questions à adresser à Estun. Cependant, qui connaît ATB Automation sait aussi que nous n’avons pas coutume de traîner en phase d’acquisition des connaissances. C’est justement ce qui fait de nous un partenaire sérieux, non seulement pour la fourniture de composants, mais aussi en matière de support technique et de mise en service.

Estun en parallèle avec notre programme d’entraînements servo Stöber

Stöber Antriebstechnik est un partenaire et fournisseur important d’ATB Automation. Le programme Estun ne risque-t-il donc pas de lui faire concurrence ? Franchement, non. Il faut bien le concéder, il est probable que les ventes de Stöber diminuent pour des applications où nous proposions avec Stöber une solution finalement trop luxueuse. Nous entendons par là des applications où nous fournissions un servomoteur trop coûteux par rapport aux besoins.
Cela dit, et sur un plan plus général, le programme Estun et le programme des entraînements servo Stöber se complètent. Les points forts du programme Stöber restent la grande précision et la grande dynamique de ses solutions. Stöber propose un régulateur plus rapide qui offre une plus haute résolution dans le feed-back et le traitement, des moteurs avec un meilleur cycle et naturellement une combinaison parfaite avec les retardateurs directement montés qui se caractérisent par leur faible jeu. Ce sont des solutions parfaites en termes d’inertie et d’intégration compacte. Mais ces atouts sont-ils bien ce qui importe le plus dans des applications comme, par exemple, un système pick and place en horticulture ou un scanneur à rayons X en milieu hospitalier ? Vous vous doutez de la réponse : c’est non.
Le programme Estun ouvre le champ des possibilités. C’est vrai pour ATB Automation, mais surtout pour nos clients et relations d’affaires.

 

Comme vous pouvez le constater, j’ai du mal à cacher mon enthousiasme et ce sentiment est partagé par toute l’équipe d’ATB Automation.
Et vous ? Nous espérons au moins avoir attisé votre curiosité. Quoi qu’il en soit, nous serions ravis de vous en montrer plus. Alors, n’hésitez pas à nous le faire savoir si çela vous intéresse.

La conclusion de mon voyage en Chine ce tient en une phrase : bon marché ne veut plus dire mauvaise qualité.
La Chine est sur la bonne voie, çela ne fait aucun doute.

Vous avez vécu une expérience similaire, ou justement tout autre ? Laissez donc un commentaire pour nous faire part de votre récit.


Posté par: Henry le Noble

Henry le Noble


+31 297 38 05 62
henry@atbautomation.eu

Henry le Noble, manager motion control, est responsable ans à partir de 1999 des activités de commande du mouvement dans le Benelux, ainsi que des contacts avec Stöber, Exlar, Estun, Wanshsin et IAI Industrial Automation. Avec Olaf van de Ven, Henry le Noble forme la direction d'ATB Automation.



0 commentaire

Laissez un commentaire

  • Une réponse rapide, des lignes courtes
  • Fabricants renommés
  • La connaissance profonde du produit
  • Haute fiabilité

Nous livrons des couronnes d’orientation, eléments oscillants, eléments tendeurs de stock et nous avons des renvoi d’angles, réducteurs servo et vérins-électromecanique dans notre gamme.


Nous sélectionnons et offrons les bons composants et systèmes pour solutions contrôle de mouvement, par exemple servomotorréducteur, servo-vérins lineaires à systèmes XYZ cartésien complet.

Charger…

Cherchez

Charger…